Pierre Maréchal; Le double univers de Pierre Maréchal

Découvrez ses oeuvres à la Galerie C jusqu'au 22 novembre

Le Mouscronnois Pierre Maréchal expose une quarantaine d’œuvres dans la Galerie de Jean-Pierre et Claudie Jadot. Il y présente deux facettes différentes de son art qu’il maîtrise à la perfection.

Né à Ath il y a 72 ans, Pierre Maréchal habite depuis près de 40 ans à Mouscron. Diplômé de Saint-Luc puis des Beaux-arts de Tournai, l’artiste débute sa carrière professionnelle comme dessinateur chez Unisac à Tournai puis créateur artistique chez Louis De Poortere.

S’il dirige encore toujours l’atelier du nu du “. Com ” le mercredi soir, le reste du temps, il le consacre désormais à sa création personnelle.

Il expose ici une série de 14 dessins consacrés à des coins de villes: on y retrouve Mouscron, Ath, Tournai, Courtrai, Bruges et Bruxelles. La technique mixte utilisée lui est tout à fait personnelle. “ Au début, je dessinais uniquement en noir et blanc ”, explique-t-il, “ mais cela manquait de couleurs. C’est ainsi que maintenant, après l’esquisse au crayon pour l’emplacement puis à l’encre de Chine, je passe un peu d’aquarelle et je termine en frottant légèrement au pastel très discret. ” Les dessins plus grands formats sont comme encadrés, insérés dans un relief de stuc ciré.

Autre facette de l’artiste, les peintures exposées sont le fruit d’une évolution. “ Au début, on pouvait me qualifier d’impressionniste mais ce serait monotone si l’on faisait toujours la même chose. Depuis le temps, ma peinture a évolué vers l’abstrait symbolique. Ce n’est cependant pas tout à fait de l’abstrait: tout est construit. J’ai toujours l’idée d’un paysage, d’une fenêtre ouverte sur quelque chose, sur un horizon. C’est la lumière qui me préoccupe le plus. J’ai toujours aimé styliser, simplifier avec des lumières et des ombres. ”

Pierre Maréchal peint à l’huile avec des glacis qui conservent la lumière: il est d’ailleurs attiré par les couleurs très vives et très chaudes. Il avoue dès lors ne représenter que très rarement un paysage d’hiver. C’est son double univers qui vous attend jusqu’au 22 novembre prochain.

[SOURCE: Article de Carole Fourmeau pour Sudpresse. 18 Octobre 2011]
[CREDITS PHOTO: Carole Fourmeau pour Sudpresse]