Jean-Sébastien Roose-Nys; Trois thèmes pour une exposition sereine

La Galerie C accueille le travail de JS Roose Nys, un peintre français qui vit à Mouscron. Évasion garantie grâce à une quarantaine de toiles.

Jusqu’à la fin février, la Galerie C met en avant les œuvres picturales de JS Roose Nys. Pour cette exposition, l’artiste a choisi de répartir son travail selon trois thématiques. Quelques toiles se rapportent ainsi à la ville de New York.

«C’est une série qui évoque un de mes voyages dans la ville américaine. Cela remonte à quatre ou cinq ans, explique le peintre. Sur place, j’avais un journal de bord pour me permettre de noter des souvenirs. Il m’a servi pour la réalisation des toiles. J’y mets les taxis jaunes en avant, car leur abondance m’a marqué. »

Second thème et second voyage, avec des illustrations d’astronautes. «C’est un travail relativement récent, souligne celui qui vit à Mouscron. J’aime y représenter un univers relatif aux rêves. C’est un peu le contraste entre l’avenir et le passé. L’astronaute peut devenir n’importe qui. Chacun a en effet des rêves, mais s’alourdit parfois de choses futiles qui l’empêchent d’avancer. J’aime cette idée de voyage immobile où l’esprit peut nous amener très loin. »

Professeur des écoles, JS Roose Nys aime prendre du plaisir et voyager au travers de ses peintures toujours sereines.Enfin, Jean-Sébastien dévoile aussi ses couples «Soleil-Lune », qui sont un peu sa marque de fabrique. «J’aime le côté chaleureux du soleil et son évocation de l’été. Pour la lune, c’est plutôt le côté mystérieux et les contrastes de la nuit qui m’attirent. J’apprécie illustrer ce couple qui existe dans toutes les cultures. Je n’invente rien, mais j’en fais une représentation plastique. »

Cette adaptation de la réalité revient au fil des toiles et des thèmes. «Je pars toujours de quelque chose de vécu, sans le retranscrire exactement, avance JS Roose Nys. J’apporte une touche d’interprétation personnelle. Mon univers se veut aussi très coloré. Au fur et à mesure, je constate également que je place souvent une notion de sérénité dans mes peintures, tout en suscitant le voyage qu’il soit réel ou songeur. »

Hommages et références

Selon les toiles, l’artiste se plaît aussi à faire divers clins d’œil. La Grèce en fait partie. «C’est un pays de cœur, dans lequel je me suis souvent rendu. » On peut aussi évoquer le chat ou la girafe. «J’ai un attrait pour le côté mystérieux du chat. J’aime le représenter en train de dormir en imaginant la destination de ses rêves, dit l’artiste. Pour la girafe, c’est la grande stature et le côté toujours serein qui me plaît. »

Enfin, on retrouve aussi plusieurs références à des artistes modernes; la jungle et la savane du Douanier Rousseau, les tournesols de Van Gogh ou encore des touches de Chagall, le peintre préféré de JS Roose Nys. «J’ai une véritable passion pour les artistes modernes, confie celui qui a fait des études en histoire de l’art. J’aime aussi faire des allusions à la littérature, car elle permet de s’évader, ce qui rejoint la ligne directrice de tout mon travail. »

Passionné de peinture grâce à l’influence de son papa, Jean-Sébastien exerce aussi le métier de professeur des écoles à Tourcoing. Il sera présent les mercredis et samedis à la Galerie C pour d’éventuelles explications sur son travail.

[SOURCE: Article de Maxence Desutter pour L'Avenir. 31 Janvier 2013]
[CREDITS PHOTO: ÉdA pour L'Avenir]